Pourquoi risquer que la grippe affecte votre indépendance ?

Pourquoi risquer que la grippe affecte votre indépendance ?

Dr Janet McElhaney

"Environ 15 % des seniors hospitalisés pour une grippe perdent au moins deux facultés à s'occuper d'eux au cours de leur hospitalisation", explique Dr Janet McElhaney, gériatre, professeur et titulaire de la chaire de recherche sur le vieillissement en santé de l'Institut de recherches d'Horizon Santé-Nord, au Canada.

Cette perte d'indépendance pourrait vous coûter cher. Elle pourrait aussi contraindre un membre de votre famille à s'occuper de vous et entraîner la perte de votre précieuse contribution à la communauté. Dr McElhaney ajoute :"De nombreux seniors travaillent encore ou font du bénévolat. Ils ne pourraient plus le faire s'ils venaient à perdre leur indépendance."

Pourquoi risquer que la grippe affecte votre indépendance ?

Dr McElhaney poursuit :"À chaque jour passé dans un lit d'hôpital, les personnes âgées peuvent perdre jusqu'à 5 % de leur force musculaire. Elles entrent à l'hôpital en tant que personnes indépendantes, actives dans leur communauté. En sortant, elles découvrent qu'elles ne peuvent plus faire les mêmes choses qu'avant." Si vous êtes hospitalisé(e) à cause de la grippe, vous pourriez devenir trop faible pour marcher et ainsi, perdre l'indépendance qui vous permet de vous profiter de votre vie au sein de la communauté.

Pire encore, un séjour à l'hôpital pourrait vous rendre incapable de vous occuper de vous. Vous pourriez perdre la capacité à effectuer les activités simples qui composent votre vie quotidienne. Vous pourriez par exemple avoir des difficultés à faire votre toilette seul(e).

En réalité, une perte d'indépendance peut être catastrophique. Dr Janet McElhaney explique :"Nos études ont montré que si vous êtes admis à l'hôpital, vous ne risquez pas seulement de perdre votre capacité à vous occuper de vous : vous avez aussi 40 % de risques de décéder dans l'année qui suit."

Afin de maintenir votre indépendance, il vous faut réduire les risques d'hospitalisation et pour cela, éviter d'attraper la grippe ou en atténuer la gravité si vous avez le malheur de l'attraper.

Aggravation des maladies chroniques

La grippe peut également aggraver les maladies sous-jacentes et entraîner des complications qui pourront avoir un impact sur votre indépendance.

D'après Dr McElhaney, environ 50 % des personnes âgées sont atteintes de deux maladies chroniques sous-jacentes ou plus, telles que les maladies cardiaques ou pulmonaires ; environ 25 % en ont trois ou plus.

Dans le cas des maladies cardiaques chroniques, la grippe pourrait augmenter votre risque d'avoir une crise cardiaque ou un AVC à court et à long terme."Chez les personnes âgées atteintes d'une maladie cardiaque, la réaction inflammatoire du corps à la grippe et la réduction des niveaux d'activité augmentent les risques de crise cardiaque et d'AVC. Ainsi, l'immobilité augmente les risques à long terme", explique Dr McElhaney.

Outre le fait que la grippe peut augmenter vos risques d'avoir une crise cardiaque ou un AVC, elle peut également aggraver les maladies chroniques sous-jacentes, dont un grand nombre s'accompagne d'inflammations de faible intensité."La grippe peut contribuer à ce que l'on appelle l'"inflammaging" en réveillant les inflammations de faible intensité," ajoute Dr McElhaney."Cela peut potentiellement contribuer à des complications de ces maladies chroniques."

Éloigner la grippe

Comment vous assurer que vous faites le nécessaire pour éviter d'attraper la grippe ?

Avant d'étudier les conseils spécifiques de Dr Elhaney, nous devons comprendre que les saisons grippales ne se ressemblent pas. Différentes souches du virus de la grippe circulent chaque année et cela a un impact sur les personnes affectées.

"Lorsque le H1N1 est en circulation, les taux d'hospitalisation sont très faibles, en particulier chez les personnes âgées. En effet, elle peuvent en être protégées si elles ont été exposées à des souches de H1N1 similaires dans leur enfance", précise Dr McElhaney."Les années où le H3N2 circule, les taux d'hospitalisation sont très élevés."

En gardant à l'esprit que les saisons grippales peuvent varier considérablement, voici les conseils de Dr McElhaney pour se protéger de la grippe quelles que soient les souches en circulation :

  1. Écoutez votre médecin : votre docteur vous connaît, il connaît vos conditions sous-jacentes et les souches grippales en circulation. Attention aux informations incorrectes qui circulent sur Internet, écoutez plutôt les personnes qui vous soignent.
  2. Agissez maintenant : plus vite vous suivez leurs conseils, mieux c'est. Au lieu d'attendre que de nouveaux moyens de prévention et traitements apparaissent, commencez dès aujourd'hui à prendre des mesures pour vous protéger.
  3. Encourager les autres : vous aurez plus de chances d'éviter la grippe si les personnes de votre entourage prennent également des mesures pour s'en prémunir. Parlez à votre famille, à vos amis et à vos soignants. Après tout, s'ils ont un système immunitaire efficace, ils pourront attraper la grippe sans développer aucun symptôme, et vous la transmettre sans le savoir.   

Si vous êtes senior, la grippe pourrait affecter votre indépendance. Les conseils de Dr McElhaney peuvent vous aider à profiter plus longtemps de votre vie au sein de votre communauté.

Commentaar

Schrijf een reactie