La saison des grippes est particulièrement délicate pour les personnes atteintes de handicaps.

Home Node La saison des grippes est particulièrement délicate pour les personnes atteintes de handicaps.

La saison des grippes est particulièrement délicate pour les personnes atteintes de handicaps.

L'hiver vous fait courir énormément de risques, particulièrement si vous souffrez de handicap. Même si circuler dans des rues, dangereuses par temps de gel, peut être le plus difficile pour vous, il existe d'autres risques moins apparents dont vous devez tout autant tenir compte, et plus particulièrement avec l'arrivée de la saison des grippes.

Le fait d'être dans un état restreignant vos capacités – qu'il s'agisse de capacités physiques ou cognitives ou même des deux – signifie que vous êtes plus susceptible d'attraper la grippe ou d’autres affections secondaires(1). À ceci s'ajoute le fait que votre handicap augmente le risque que votre grippe évolue vers des complications plus graves telles que la pneumonie.

Par conséquent, pourquoi votre handicap signifie-t-il que vous devez prendre des précautions supplémentaires en cas de grippe ?

Handicap physique et grippe

Les handicaps physiques sont très variés mais, si vous êtes une personne à mobilité réduite, il est possible que vous risquiez fortement d'attraper la grippe. Non seulement il peut vous être impossible d'éviter d'entrer en contact avec des personnes infectées, vous avez aussi plus de chances de vous livrer à certaines activités à risque : tabagisme, mauvaise hygiène alimentaire, inactivité physique, etc.(1).

Les handicaps physiques peuvent aussi affecter la manière dont votre corps combat les infections. Votre état peut affecter votre système immunitaire, qui contrôle la manière dont votre corps combat les infections comme notamment les maladies chroniques et respiratoires(1).

Certains types spécifiques de handicaps physiques posent des problèmes très individualisés. Si vous souffrez d’une pathologie neurologique comme une paralysie cérébrale, une maladie neuromotrice, la sclérose en plaques ou la maladie de Parkinson, vous pourriez avoir des difficultés à respirer, ce qui peut entraîner des toux plus sévères et des difficultés à éliminer les glaires respiratoires(2).

La grippe peut aussi aggraver votre état habituel. Si vous attrapiez la grippe, vous pourriez avoir encore plus de mal à respirer. Vous vous exposeriez à un risque accru de maladie grave et à la nécessité d’un séjour à l'hôpital(3). De plus, la grippe peut faire monter votre température qui peut être difficile à réguler, ce qui pourrait aggraver votre état et vos symptômes(4).


Références
(1) https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/disability-and-health
(2) https://www.ccah.fr/CCAH/Articles/Les-differents-types-de-handicap
(3) http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/grippe/10476-grippe-complications.htm
(4) https://www.allodocteurs.fr/maladies/orl/grippe/grippe-quand-faut-il-consulter-nbsp_15653.html
(5) https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=grippe_pm

Commentaar

Schrijf een reactie