La grippe peut-elle se propager dans l'air ?

La grippe peut-elle se propager dans l'air ?

On nous dit sans cesse de nous couvrir la bouche quand on tousse ou quand on éternue, surtout lorsque nous avons un rhume ou la grippe. Nous sommes amenés à croire que les minuscules gouttelettes qui sortent de notre nez et de notre bouche pourraient transmettre le virus aux personnes nous entourant (1).

Mais jusqu'à quel point les virus de la grippe peuvent-ils se propager dans l'air ?  Et quel est le risque que nos éternuements et notre toux les répandent ? Pour répondre à ces questions, vous devez tout d'abord comprendre la dynamique de notre toux et de nos éternuements.

Pourquoi toussons-nous et éternuons-nous ?

La toux et les éternuements n'ont qu'un seul but : débarrasser notre organisme des irritants, des corps étrangers et des insectes, y compris les virus (2).

La toux (2) est un réflexe qui vise à dégager rapidement nos voies respiratoires. Une profonde inspiration est suivie d'une expiration forcée. L'évacuation soudaine d'air à mesure que nos cordes vocales s'ouvrent crée le son très distinctif que nous connaissons tous. Les éternuements (3), par contre, sont un effort coordonné, mais involontaire, de plusieurs parties de notre corps pour dégager nos fosses nasales lorsque quelque chose les irrite.

Malheureusement, ces éruptions plutôt violentes expulsent un cocktail de salive, de mucus et d'irritants dans leurs gouttelettes humides. Une toux comme un éternuement peuvent expulser des milliers de gouttelettes contenant des millions de virus(4). Lorsque nous avons la grippe, il est presque certain que ces gouttelettes contiendront également certains des virus se trouvant dans nos voies respiratoires.

La grippe est dans l'air

Selon la plupart des experts, les gouttelettes produites lorsqu'une personne atteinte de la grippe tousse ou éternue sont l’un des principaux moyens de propagation des virus de la grippe (5). Après une toux ou un éternuement, les gouttelettes peuvent tomber dans la bouche ou le nez des personnes se trouvant à proximité, ou bien quelqu'un peut les respirer (1). Quelle que soit la façon dont elles pénètrent dans le corps d'une personne, cette même personne pourrait attraper la grippe.

Les gouttelettes atteignent généralement jusqu’à deux mètres avant de rester en suspension dans l'air pendant un certain temps (6). Elles peuvent survivre dans l'air pendant plusieurs heures. Les objets du quotidien à la maison et dans les lieux publics peuvent facilement être contaminés, notamment la nourriture, les poignées de porte, les télécommandes, les mains courantes, les combinés téléphoniques et les claviers d'ordinateur (5). Lorsqu’on touche les surfaces sur lesquelles les gouttelettes ont atterri, on peut attraper le virus si ce dernier se dépose sur nos mains et si on se touche ensuite le nez ou la bouche (7).

De récentes études ont également permis de trouver de grandes quantités du virus de la grippe dans le souffle de personnes atteintes de la grippe (8). Il suffirait simplement qu'une personne malade respire, sans même tousser ni éternuer, pour contaminer l'air qui l'entoure.

L'hiver est propice à la propagation de la grippe

Les températures basses augmentent la durée de survie du virus de la grippe dans l'air (9), ce qui explique pourquoi la grippe est plus fréquente en hiver (9).

Des recherches ont montré que la capacité de survie du virus de la grippe est liée à « l'humidité absolue » de l'air (9) – ou au pourcentage de vapeur d'eau dans l'air. L'air avec une humidité absolue inférieure est plus sec. Ainsi, même si le temps extérieur peut sembler plus humide pendant les mois d'hiver, les lois de la thermodynamique font que l'air froid peut transporter une quantité de vapeur d'eau mois importante (9); en d'autres termes, il est plus sec car il a une humidité absolue plus faible.

Dans l'air humide, les gouttelettes que nous expulsons lorsque nous toussons ou éternuons restent relativement grosses, tandis que dans l'air sec, elles se décomposent en plus petites particules (9). Les gouttelettes les plus grosses tombent sur les surfaces plus rapidement que les petites, qui peuvent rester en suspension pendant des heures. Il en résulte qu'en hiver, nous sommes davantage susceptibles de respirer des gouttelettes contenant un cocktail de salive, de mucus, d'irritants et de virus (9). La probabilité que nous attrapions la grippe est plus élevée.

Protégez-vous et protégez vos proches

Les virus de la grippe peuvent survivre sous forme de gouttelettes dans l'air pendant plusieurs heures, sur la peau pendant 5 minutes, sur les vêtements, papiers et mouchoirs 12 heures, et sur les surfaces inertes jusqu’à plusieurs jours (5). En gardant cela à l'esprit, voici ce que vous devez faire si vous attrapez la grippe :

  • Utilisez des mouchoirs en papier pour vous couvrir la bouche et le nez lorsque vous toussez ou éternuez. Jetez-les à la poubelle immédiatement (5).
  • Sinon, toussez ou éternuez dans le pli de votre coude. N'utilisez jamais vos mains (5).

Si un membre de votre famille a la grippe :

  • Lavez-vous les mains régulièrement pendant 30 secondes, séchage compris, avec du savon et de l'eau (5).
  • Désinfectez les surfaces telles que les poignées de porte, les télécommandes et les téléphones (10).
  • Évitez de vous toucher les yeux, le nez ou la bouche (7).

Bien que ces mesures puissent vous protéger contre la grippe, se faire vacciner contre la grippe saisonnière chaque année est le moyen le plus efficace de prévenir la grippe (1). Si vous avez la malchance d'être infecté, un vaccin antigrippal permettra d'atténuer vos symptômes (1). Vous êtes-vous fait vacciner ?


Références
(1) https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/influenza-(seasonal)
(2) http://sante.lefigaro.fr/sante/symptome/toux/quest-ce-que-cest?position=2&keyword=toux
(3) http://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/08/21/18848-bienfaits-meconnus-leternuement?position=1&keyword=%C3%A9ternuement
(4) https://www.who.int/features/qa/seasonal-influenza/fr/
(5) http://inpes.santepubliquefrance.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1684.pdf
(6) http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/04/15/22230-toux-eternuement-long-voyage-postillons
(7) https://santecheznous.com/condition/getcondition/grippe
(8) http://sante.lefigaro.fr/article/un-malade-transmet-la-grippe-meme-sans-tousser/
(9) http://sante.lefigaro.fr/article/un-temps-froid-et-sec-une-aubaine-pour-la-grippe/
(10) http://www.doctissimo.fr/sante/grippe/eviter-la-grippe#comment-eviter-d-attraper-la-grippe-nbsp

Commentaar

Schrijf een reactie